Bienvenue dans la co-économie !

Informations utiles
Lundi 2 octobre 2017, 18h45
47, rue Sergent Michel Berthet. 69009 Lyon

Le mythe de la croissance infinie dans un monde aux ressources limitées a largement été ébranlé par les crises économiques et sociales des dernières années. Face à la montée des inégalités, des problèmes sociétaux et environnementaux, la puissance publique – aux moyens limités – s’appuie de plus en plus sur le secteur privé. Dans ce contexte, et portés par l’ambition de prendre leur part dans la résolution de ces défis, les entrepreneurs sociaux se sont multipliés, mettant à profit leur activité économique pour favoriser l’intérêt général. A leurs côtés, l’économie traditionnelle se positionne également sur les marchés nés de la mise en retrait de l’Etat et des collectivités locales dans certains secteurs. Mais, si leurs organisations et leurs motivations diffèrent, cette situation doit-elle forcément conduire à une concurrence ? A l’inverse, des convergences pour co-créer ensemble des modèles plus innovants, et plus pertinents, sont-elles possibles ? Plus généralement, existe-t-il une place pour un autre système économique entre capitalisme indompté et une économie sociale et solidaire qui peine à changer d’échelle ? Cette UP Conferences lyonnaise sera l’occasion de répondre à ces interrogations en présence de trois experts d’horizons différents, mais unis dans leur volonté de repenser nos modèles économiques.

Longtemps, aux yeux de la plupart des décideurs politiques, le choix en matière de délégation de service public suivait le raisonnement suivant : la partie rentable ou solvable était allouée à des sociétés à but lucratif et le service aux populations plus fragiles était confié, moyennant subventions, aux associations caritatives. Plusieurs phénomènes récents ont cependant altéré cette vision. Tout d’abord, des entreprises sociales ont démontré qu’il était possible d’être performant sur le plan économique tout en ayant des impacts sociétaux remarquables. En favorisant l’investissement dans leur activité plutôt que dans la rémunération d’actionnaires, certaines ont pu changer d’échelle et ainsi augmenter durablement le nombre de leurs bénéficiaires. Parallèlement, la recherche accrue de sens de la part des individus, que cela soit en tant que consommateur, usager, ou encore salarié, appellent à un changement de paradigme économique. Autant de signaux qui appellent à une transition imminente de l’économie, qu’elle se porte dans la durée en faveur de l’intérêt général.

Pour en parler à notre tribune, trois acteurs qui ont fait de leur modèle une réussite. Fondateur et Président du GROUPE SOS, Jean-Marc Borello est un ambassadeur incontournable de l’entrepreneuriat social, dont il souhaite que les principes contaminent l’ensemble de l’économie. Cette vision a guidé son 4e et récent ouvrage Pour un capitalisme d’intérêt général (Débats Publics, 2017), et plus largement l’action du GROUPE SOS qui, avec ses 15.000 salariés, 405 établissements et services, 35 pays d’intervention et 1 million de bénéficiaires chaque année, est la principale entreprise sociale d’Europe. A ses côtés, Philippe Imbert, délégué territorial de Veolia est désormais Président du Centsept, dont la vocation est de favoriser l’émergence et le développement de projets à forte dimension sociale ou environnementale, en proposant aux acteurs économiques du territoire des méthodes de travail collaboratives et agiles stimulant la créativité et les collaborations. Enfin, Agnès Thouvenot, Adjointe au Maire à Villeurbanne, Déléguée à la santé, l’emploi et l’insertion, l’économie solidaire, la lutte contre les discriminations, l’égalité femme/homme, représentera sa collectivité qui mène une politique active de soutien aux entrepreneurs sociaux, et a été sélectionnée pour expérimenter sur le quartier Saint Jean à Villeurbanne Territoire Zéro Chômeur de longue durée.

Le débat sera animé par Diane Dupré la Tour, ancienne journaliste, et Fondatrice des Petites Cantines – un réseau de cantines de quartier visant à favoriser le rapprochement entre voisins. Ensemble, ils s’essaieront à répondre aux interrogations suivantes : peut-il avoir confluence d’intérêt entre privé lucratif, non lucratif et collectivités ? Quels sont les leviers de coopération imaginables ? Quels sont les exemples de co-construction les plus remarquables ? Quelles sont les limites imposées par le cadre réglementaire (distorsion de la concurrence, encadrement de la commande publique,…) ? Enfin, à terme, peut-on imaginer un monde où seules les entreprises hybrides existeront, avec toujours en tête d’agir pour le bien commun ?

Nous conclurons la soirée par un « pitch » de Log’Ins, qui est à la fois un prestataire logistique classique et une Entreprise Adaptée dont le but est de favoriser l’insertion professionnelle et sociale de travailleurs handicapés. Log’Ins profite de l’expérience de ses deux cofondateurs : Ares, une entreprise d’insertion qui accompagne chaque année le retour à l’emploi de plus de 600 personnes et XPO, l’un des premiers groupes mondiaux en matière de transport-logistique.

Lieu de l'événement

Pour donner de la visibilité à votre évènement, initier un partenariat, recruter des participant.e.s, …

French tech
Vous souhaitez référencer votre évènement ?
Dernier jour pour candidater à Lyon Start Up ⏰🐇Déposez votre dossier jusqu'à ce soir minuit !